Troubles dys et devoirs à la maison, un combat quotidien

Troubles dys et devoirs à la maison, un combat quotidien

Vous est-il déjà arrivé de perdre patience en tentant d’aider votre enfant souffrant de troubles dys dans ses devoirs ? Si la réponse est oui, c’est tout à fait normal. Savoir prendre en compte les difficultés d’apprentissage de votre enfant, et réussir à trouver les méthodes pour focaliser son attention n’est pas un exercice facile, et requiert certaines bonnes pratiques. Voici dans cet article quelques conseils pour vous aider sur ce sujet.

Comment bien communiquer ?

Il va sans dire que votre enfant se pose fréquemment de nombreuses questions lorsqu’il est confronté à ses devoirs scolaires, et que ces interrogations ne sont pas systématiquement partagées avec ses parents. En effet, lorsqu’il s’agit des devoirs à la maison, il arrive malheureusement trop souvent que l’enfant perçoive ses interrogations comme idiotes ou accessoires, le poussant ainsi à les garder pour soi par peur de décevoir. Toute question lui venant en tête est donc mise dans la catégorie “questions bêtes”, et la poser sonnerait souvent comme un aveu d’échec. 

L’objectif d’une communication efficace et bienveillante est donc de réussir à l’amener à poser ses questions sans peur d’être jugé, et de répondre de manière bienveillante. 

La plus grande crainte de votre enfant est de vous décevoir. Veillez donc à ne jamais paraître irritée ou frustrée, ce qui ferait obstacle à une bonne communication entre vous. Assurez-vous également qu’il vous comprenne correctement, en finissant par exemple en lui demandant “Veux-tu que je te réexplique autrement ?”. Afin de l’amener pas à pas à s’ouvrir à vous sans peur d’être jugé.

Image de Ketut Subiyanto

Image de Ketut Subiyanto

Encouragez votre enfant, et sa progression sera phénoménale !

Lorsque votre enfant est en classe, l’enseignant ne dispose malheureusement pas du temps et des ressources nécessaires pour constamment l’encourager. Ce manque de reconnaissance agit malheureusement généralement en défaveur de son développement personnel, et doit être pallié durant les moments de la vie quotidienne. Ainsi, le temps des devoirs à la maison est un temps où votre enfant a besoin avant tout d’encouragements ! Ces encouragements peuvent aussi bien prendre la forme de mots : “Félicitations” “Bravo ! Maintenant, tu y arrives !” “Bravo !” que d’actions “Tu as bien avancé aujourd’hui, allons maintenant jouer au parc !”. Vos encouragements sont une source de motivation intarissable pour votre enfant, et sa progression n’en sera que décuplée ! 

Quand je dis stop c’est stop

La journée de votre enfant est loin d’être de tout repos ! Il se lève généralement à 7h, et termine ses journées à 16h30, ce qui fait un total 9h et 30 minutes de concentration, stress et fatigue à encaisser chaque jour. Et à ce marathon quotidien vient en plus s’ajouter un temps de travail personnel ! Mais bien souvent, seulement quelques minutes après avoir commencé, votre enfant décroche et ne veut plus rien faire. 

Dans ce cas-là, il peut être judicieux de stopper court et l'amener doucement vers des activités plus ludiques et stimulantes intellectuellement (jeux de cartes et de société, lecture…). 

Ce blocage peut également bien souvent être anticipé ! Avant chaque temps de devoirs, mettez par exemple en place avec lui une météo pour qu’il vous décrive avec ses mots sa journée (un soleil si ça s’est très bien passé, de la pluie pour une journée plus difficile). Adoptez ensuite une météo pour son énergie à l’instant T. Vous pourrez ainsi savoir très rapidement comment vous positionner; si son énergie débordante le rendra capable de s’atteler aux mathématiques, ou s’il vaut mieux ce soir se focaliser sur des tâches plus facile...

L’objectif de Lexiko n’est pas d’être un substitut des devoirs à la maison, mais un complément ludique dans le but d’accompagner la progression de votre enfant dys, avec comme mots d’ordre le plaisir d’apprendre !

Image de Jena Backus

Image de Jena Backus